L'aventure de l'atlas linguistique picard Array Imprimer Array  Envoyer

 

 
"L'aventure de l'atlas linguistique picard" a été donnée le vendredi 26 mars 2004 au Théâtre de Chés Cabotans d'Amiens

Présentation :

Comment nos anciens appelaient-ils un « tombereau » ? Dans quels départements dit-on mi pour « moi », chèle vaque pour « cette vache » ? Il existe un ouvrage qui permet de répondre avec précision à ces questons comme à mille autres. Cette pièce d’un immense puzzle hexagonal, réclamée par des chercheurs de tous pays, s’appelle l’Atlas linguistique picard ( CNRS). Le volume I est paru en 1989, le II en 1997, soit 660 cartes, 127 points d’enquête dans 5 départements. Cette oeuvre monumentale, achevée et publiée par Fernand Carton et Maurice Lebègue, a une longue histoire : c’est l’un des premiers atlas de ce type à être mis en chantier (avant 1960), l’un des derniers à être publié. On expliquera le pourquoi de cette entreprise , les nombreuses difficultés rencontrées et les résutats qu’elle a déjà permis d’obtenir. On s’attachera en particulier à discuter concrètement, en commentant des cartes, la question si controversée des limites du « domaine picard » ainsi que ses divisions internes.

Au sujet des conférenciers :

Professeur méticuleux, Maurice Lebègue fut également un homme apprécié des élèves de l'École normale d'Amiens ou de l'« U.V. picard » de l'Université de Picrdie, à qui il a su transmettre sa passion de la toponymie ou de la linguistique. Maurice Lebègue avait présenté en juin 1954 un mémoire d'études supérieures à la Faculté des lettres de l'Université de Paris, qui portait sur « Le parler de La Hérelle », le village du nord de l'Oise dont il était originaire. Cette recherche fut  éditée ensuite dans « Nos patois du Nord », la revue de la Société de dialectologie picarde en janvier 1960. aurice Lebègue prend dès lors  place dans l'équipe d'enquêteurs qui allait poursuivre (sur les traces de Raymond Dubois) l'établissement de l'Atlas linguistique picard, dans la partie française du Domaine linguistique picard. Autour de Robert Loriot, et avec Claude Deparis ou Fernand Carton, des milliers de questionnaires, d'enregistrements, et de fiches ont été dépouillés et retranscrits dans ce qu'il conviendrait presque d'appeler « le grand livre du picard ». C'est Maurice Lebègue qui a notamment réalisé une actualisation de la carte du Domaine linguistique picard. (notice de Fernand Carton)

Né à Roubaix, Fernand Carton a été professeur agrégé de Lettres au Lycée de Tourcoing, puis a créé un Laboratoire de Phonétique expérimentale à l'Université de Nancy. Docteur ès Lettres avec une thèse sur les oeuvres du chansonnier Brûle-Maison et une autre sur les parlers populaires du Nord, il a enseigné la phonétique et publié deux volumes de l'Atlas linguistique et ethnographique picard (CNRS, avec Maurice Lebègue). Il est l'auteur d'une douzaine de livres, dont un Dictionnaire des régionalismes du Nord-Pas-de-Calais (avzc Denise Poulet) et une collaboration au Dictionnaire des régionalismes du Français. Ancien Président d'Université et de la Section  Sciences du langage au CNRS, membre de l'Académie des Lettres du Canada, il est Professeur émérite d'Université et travaille notamment sur le picard du 18e siècle.

 
Agence pour le picard
4 rue Lamarck
80000 Amiens
Tél. 03 22 71 17 00